Hygiène et prévention du risque infectieux

Afin de garantir une hygiène optimale dans notre établissement, au-delà des réglementations obligatoires, un ensemble de bonnes pratiques est suivi par nos équipes. Votre participation est essentielle.

DE BONNES PRATIQUES

Nous vous convions, ainsi que vos proches, à respecter les règles d’hygiène dans le service. L’établissement met à votre disposition des locaux propres et entretenus qui doivent être respectés par le patient et les visiteurs.

NOUS VOUS INVITONS

  • À réaliser une hygiène des mains avec la solution hydro-alcoolique mise à votre disposition en rentrant et avant de sortir de la chambre, avant et après les repas. Il est recommandé de réaliser un lavage simple des mains et non pas une friction hydro-alcoolique après avoir utilisé les toilettes ou après s’être mouché ou après avoir éternué.
  • À éviter de garder des produits alimentaires périssables dans votre chambre tels que jus de fruits, fruits, produits laitiers…

VOS VISITEURS NE SONT PAS AUTORISÉS À :

  • vous rendre visite s’ils sont porteurs d’un virus contagieux (gastro-entérite, rhume, grippe…),
  • apporter des plantes ou fleurs, car elles présentent un risque infectieux important,
  • utiliser votre salle de bain,
  • amener un animal,
  • s’asseoir sur le lit non occupé dans les chambres doubles.

LA LUTTE CONTRE LES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS

PRÉVENIR

Les infections associées aux soins (IAS) sont les infections pouvant être contractées tout au long du parcours de soins, indépendant du lieu de survenue : en établissement de santé, en activité libérale, en établissement médico-social, en HAD…

Notre établissement a mis en place une organisation avec une équipe pluridisciplinaire pour lutter contre le risque infectieux.

Un programme annuel de prévention est défini. Celui-ci comporte une information et une formation des agents dans le domaine de l’hygiène hospitalière, une surveillance continue des infections nosocomiales, l’élaboration des protocoles de soins, sans oublier l’évaluation des pratiques professionnelles.

Ces mesures s’appliquent à tous les acteurs de l’établissement (médecins, chirurgiens, équipes de soins et patients) mais aussi au matériel et aux locaux. Elles répondent à des protocoles évalués régulièrement et appliqués au quotidien. Une surveillance bactériologique environnementale est également organisée.

Pour prévenir le risque de complication infectieuse, il vous est demandé, en cas d’intervention chirurgicale :

  • de prendre une douche la veille de l’intervention et lors de votre arrivée. Elle permet l’élimination des germes présents naturellement sur votre peau, et réduit ainsi le risque de contamination de la plaie opératoire pendant l’intervention.
  • de couper vos ongles, d’enlever vos bijoux, vos piercings et votre vernis à ongle, avant la douche, puis de :
  • laver vos cheveux et votre visage, en utilisant le savon prescrit par votre chirurgien ;
  • laver ensuite votre corps en insistant sur les aisselles, le nombril, la région des organes génitaux, le pli inter-fessier et les pieds ;
  • vous rincer abondamment puis vous sécher minutieusement avec des serviettes propres ;
  • vous rhabiller avec des sous-vêtements et des vêtements propres.

L’HYGIÈNE BUCCO-DENTAIRE

Elle participe également à la prévention des infections postopératoires. La cavité buccale héberge une quantité importante de bactéries qu’il est souhaitable de réduire par une hygiène dentaire rigoureuse. Brossez-vous les dents la veille et le jour de votre intervention, et consultez votre dentiste au moindre problème.

En suivant ces conseils, vous prenez part à l’effort collectif de l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.